Peut-on être optimiste pour le Moyen-Orient ? Révoltes, guerres et compétition de puissances
Le Moyen-Orient

Peut-on être optimiste pour le Moyen-Orient ? Révoltes, guerres et compétition de puissances

Retour à la liste des activités
Activités / Civilisations et Sociétés / Géopolitique / Peut-on être optimiste pour le Moyen-Orient ? Révoltes, guerres et compétition de puissances
Peut-on être optimiste pour le Moyen-Orient ? Révoltes, guerres et compétition de puissances

Début vendredi 28 janvier 2022 à 18:30

1 séance de 02:00

Animé par

ACTIVITÉ ANNULÉE

8,00

Code 417

Description

Activité annulée - intervenante indisponible.

Depuis les « printemps arabes » de 2011 le Moyen-Orient vit une transition violente.

La démocratie n’a pas beaucoup avancé (contre-révolution en Égypte), les monarchies du Golfe tentent de restaurer l’ordre ancien ; les États s’affaiblissent et les guerres civiles se multiplient (Libye, Syrie, Yémen) ; les puissances régionales (Turquie, Arabie saoudite, Iran) s’émancipent des interventions extérieures sans que la conflictualité décroisse.

La fin de la rente pétrolière devrait accélérer les recompositions.

Quels indicateurs de progrès afficher en prenant du recul ?

Objectifs

Le Moyen-Orient apparaît comme une région sinistrée : très affectée par le réchauffement climatique, meurtrie par des conflits interminables, marquée par d’énormes écarts de richesse entre pays rentiers et pays pauvres. Pourtant, la transition ouverte par les printemps arabes induit des changements structurels.

Renseignements sur tarifs

Tarifs conférence :
- 8 € pour les adhérents
- 4 € pour les adhérents de moins de 25 ans
- 4 € pour les adhérents demandeurs d’emploi et les bénéficiaires de minima sociaux
Sous réserve de place disponible (priorité à nos adhérents), nos conférences sont accessibles à l’entrée de la conférence, au tarif de 12 €.